JennyCraig.fr

Le blog perso de Jenny Craig la marseillaise

Peut-on avoir une assurance décès sans le savoir ?

Peut-on avoir une assurance décès sans le savoir ?

De nombreuses personnes ont hérité d’une assurance décès sans le savoir car l’entreprise d’assurance de leur proche, qui a souscrit l’assurance, ne les a tout simplement pas informés de l’existence d’un tel contrat. Les souscripteurs de ce type d’assurance ont en effet l’habitude de ne pas tenir au courant les bénéficiaires afin de garder une certaine marge de manœuvre et pouvoir ainsi changer les noms s’ils le pensaient nécessaire. Pourtant, depuis 2007, les compagnies d’assurance ont désormais l’obligation de rechercher ces bénéficiaires afin de pouvoir leur remettre le capital versé par le souscripteur.

En quoi consiste une assurance décès ?

Quand on souscrit à ce type d’assurance, c’est normalement par souci de prévoyance. En effet, on veut pouvoir assurer l’avenir de notre famille si jamais nous décédions prématurément. Certaines personnes qui ont réalisé un prêt important contractent également une assurance décès pour s’assurer qu’en cas de malheur, leur dette serait épongée par l’assurance et que ce ne sera pas à leurs héritiers de payer la somme restante. D’autres, encore, veulent couvrir les frais relatifs à la scolarité et aux études de leurs enfants grâce à cette assurance. Chacun  a donc ses propres raisons qui le poussent à souscrire à une assurance décès. Pour plus de renseignements, venez par ici !

Qui peuvent être les bénéficiaires d’une assurance décès ?

Le souscripteur d’une assurance décès peut désigner n’importe qui comme son ou ses bénéficiaires. Il doit normalement les informer quant à l’existence du contrat et aussi leur indiquer le nom de l’assureur. Dans le cas où il aura omis de le faire, certaines assurances ne vont pas contacter les bénéficiaires et nombreux sont ceux qui possèdent une assurance décès à leur nom sans jamais le savoir. Heureusement, il est possible pour les personnes qui sont dans le doute de vérifier si un assuré leur  a légué son capital en se rapprochant tout simplement de l’Agira.

Qu’est-ce que l’Agira ?

L’Association pour la gestion des informations sur le risque en assurance  est l’organisme qui pourra vous informer si oui ou non il existe un contrat d’assurance décès dont vous êtes le bénéficiaire. Pour cela, il vous suffit d’envoyer un courrier à ce dernier, simple ou électronique, mentionnant vos noms et prénoms ainsi que votre adresse. Vous devrez également indiquer dans ce courrier l’identité et l’adresse de la personne décédée et fournir une pièce justificative comme un acte de décès. Vous serez fixé très rapidement car une réponse vous sera parvenue dans les trois jours ouvrés.

A combien peut s’élever la prime d’assurance

Le montant du capital qui vous sera versé, si vous êtes le bénéficiaire d’une assurance décès, peut atteindre jusque dans les 100 000 euros. Mais cela dépendra bien évidemment de la situation du souscripteur ainsi que des cotisations mensuelles qu’il aura payées. Dans tous les cas, le montant d’une assurance décès est assez important. Si vous pensez qu’un proche vous a cité en tant que bénéficiaire d’un tel contrat, n’attendez pas trop pour faire une vérification auprès de l’Agira. Si vous ne vous manifestez pas, votre héritage restera dans les caisses de la compagnie d’assurance.

Une législation encore mal appliquée

Même si la loi impose désormais aux sociétés d’assurance d’identifier les bénéficiaires des contrats de leurs clients, beaucoup d’entre elles n’appliquent pas encore cette règlementation. C’est pour cela que nombre de gens n’ont pas encore perçu leurs garanties jusqu’à maintenant. Si vous avez donc souscrit un contrat d’assurance décès, mieux vaut faire connaître à vos proches les dispositions que vous avez prises à leur égard pour qu’ils puissent se présenter chez votre assureur si jamais il vous arrivait malheur afin de bénéficier de l’assurance.

Pourquoi ne pas souscrire également à une assurance décès ?

La souscription à une assurance décès vous offre la possibilité de mettre votre conjoint et vos enfants à l’abri de retombées financières engendrées par votre disparition prématurée. Grâce au capital qui leur sera versé, ces derniers pourront continuer à garder le même niveau de vie. Vous assurerez également un avenir plus serein à vos enfants en leur faisant profiter d’une rente jusqu’à la fin de leurs études, par exemple. En effet, le capital relatif à une assurance décès peut aussi être versé sous forme de rente, soit partielle soit viagère. Une fois que vous êtes déterminé à contracter une assurance décès, pensez à informer vos bénéficiaires afin qu’ils puissent en jouir si par malheur vous décédiez.  S’ils ne se manifestent pas auprès de l’assureur dans les temps, ils auront beaucoup de mal dans les procédures de réclamation qui peuvent prendre énormément de temps et d’énergie.