JennyCraig.fr

Le blog perso de Jenny Craig la marseillaise

Poêle à granulés : économie d’énergie ?

Poêle à granulés : économie d’énergie ?

Le poêle à granulés ou à pellets est un matériel destiné à produire de la chaleur. A mode de fonctionnement exclusivement électronique, il commence à se substituer petit à petit à la cheminée. A source d’énergie électrique, la production de la chaleur provient directement de la combustion des pellets ou granulés. Les pellets sont constitués à partir des sciures ou des copeaux obtenus après traitement du bois, que ce soit en rabotage ou sciage. Grâce à la présence de la résine présente en permanence dans le bois, ils peuvent se compacter après une séance de séchage  suivi de pressage. Les pellets sont deux fois plus denses que les bûches et 2 kg de pellets suffisent largement pour remplacer 1 l de mazout. Selon la capacité du réservoir, un chargement en granulés peut se suffire pour une combustion de deux ou trois jours. Avec une bonne maîtrise de l’outil, le rendement supérieur à 80% est envisageable. Pour tout savoir, c’est ici !

Les pellets ou granulés sont à bon prix pour ne pas dire qu’ils sont les plus abordables en tant que combustible. Due à leur forme, les pellets sont facilement manipulables et alimentent d’une façon automatique le poêle. En plus, leur taux d’humidité inférieur à 10% leur permet une production en énergie supérieure par rapport aux autres types de bois. Si les pellets se brûlent facilement, par contre leur combustion est très lente, et une fois la combustion entamée, elle ne s’arrête plus que lorsque le produit se transforme complètement en cendre. La quantité de résidus salissants et cendres est inférieure à 1% du combustible engagé.

Fonctionnement économe

Le poêle est doté d’un système électronique performant tendant à réduire au maximum toute perte en énergie. Alimentée par une source de courant de 220 v, une bougie de chauffe peut allumer à elle seule le poêle lors de son démarrage. Un microprocesseur  interne régule toute la gestion du fonctionnement une fois la programmation établie. De suite, le contrôle et la sécurité du matériel se font assurés par l’application d’un système de sonde :

  • Une sonde thermique des fumées règle la sortie des fumées en actionnant automatiquement un ventilateur quand il y a trop de fumées dans le poêle ;
  • Une sonde d’expiration de l’air règle l’entrée de l’air qui doit entrer pour une bonne diffusion de la chaleur ;
  • Une sonde thermique d’ambiance ou thermostat d’ambiance se spécialise pour réaliser une bonne corrélation de travail entre les différents dispositifs.

Poêle à granulés Thermorossi Mon Amour acier gris.
Homogénéité de chaleur diffusée

Tous les poêles sont dotés de conduit de transport, faisant suite à leur classification en zone 1, 2 et 3. Le modèle classé en zone 1 étant le plus performant, porte au moins deux conduits de transport : l’un a pour rôle d’extraire à l’extérieur de la maison les fumées et l’autre a pour rôle d’aspirer de l’air dédié en vue d’améliorer la diffusion de l’air chaud dans la pièce. Ces fonctions se réalisent grâce à l’application de ventilateurs appelés aussi turbines tangentielles. Pour plus d’homogénéité, des conduits peuvent connectés deux pièces différents et même deux étages différents.

La programmation par voie électronique

Cette programmation très précise, réduit en beaucoup les pertes d’énergie puisqu’en un minimum de temps, le poêle peut atteindre l’amplitude en combustion souhaitée, et après son arrêt, beaucoup d’énergie peut encore s’y diffuser. Cette programmation peut s’effectuer à distance comme par l’intermédiaire d’un téléphone, en s’utilisant exactement comme une télécommande.

Le label « flamme verte » associé aux fabricants d’appareils et l’Ademe, confirme indirectement que le poêle est apte à créer des surplus d’économie en énergie, et le niveau de performance est perpétuellement incité à la hausse.

Le rendement influence directement sur la performance, et il est l’atout principal pour prétendre aux étoiles dudit label : seuls les appareils ayant cinq étoiles de plus sont pris en compte.

En voici quelques esquisses :

  • Le minimum requis à niveau 5 étoiles, présente au minimum un rendement à 85% et au maximum, des émissions de monoxyde de carbone à 0,04% et des particules fines à 90 mg/m3 ;
  • Le niveau 6 étoiles à minimum de rendement de87%, un maximum de 0,03% en émissions de CO et 40 mg/m3 pour les particules fines ;
  • Le niveau 7 étoiles impose 90% de rendement, et des maximums de 0,02% de CO et 30 mg/m3 sur les particules fines.

C’est sûr, le poêle est un matériel qui économise beaucoup en énergie.